Du terrain à la théorie : Les 40 ans du LACITO (2020)

Isabelle Leblic et Lameen Souag éds, 2020. Du terrain à la théorie : Les 40 ans du LACITO. Actes du colloque international, 15-17 novembre 2016, Villejuif (France), Villejuif, LACITO-Publications, Hors série 1, 440 p., nombr. ill en couleur. ISBN : 978-2-490768-00-4

Pdf du volume (accès libre et gratuit) : https://lacito-publications.cnrs.fr/wp-content/uploads/2020/11/40ansTotalDef.pdf (18Mo)

Présentation du colloque dont est issu cet ouvrage : https://lacito.cnrs.fr/2016/12/02/du-terrain-a-la-theorie-les-40-ans-du-lacito-colloque-international/

Présentation des actes :
En 2016, le LACITO a célébré ses 40 ans d’existence en organisant un colloque international qui a réuni des chercheurs curieux de comprendre la diversité linguistique à partir du terrain, autour de trois thèmes : l’ethnolinguistique ou anthropologie linguistique ; la documentation et description des langues ; et la comparaison dans une perspective panchronique et typologique.
En effet, la documentation et la description des langues non écrites ont été au cœur des activités du LACITO depuis sa création, en relation avec des recherches plus larges pour comprendre les langues dans leur contexte culturel. Depuis 1994, le LACITO a joué un rôle pionnier en développant Pangloss, archive publique d’enregistrements sonores, de plus de 130 langues, accompagnées de gloses et de traductions. Ces recherches alimentent la comparaison des langues. Les études comparatives au LACITO ont mis l’accent dès le début sur la diachronie, notamment avec la phonologie panchronique ; et les avancées de la typologie ont ouvert de nouvelles perspectives sur la comparaison synchronique. Dans le même temps, le LACITO est l’un des lieux majeurs dans lequel le champ de l’ethnolinguistique française s’est constitué comme un domaine d’enquêtes et de théorisation. Sa réorientation vers la pragmatique de l’interlocution l’a menée tout naturellement vers l’anthropologie linguistique.
Les langues sont l’émanation des sociétés et de leurs locuteurs – leur histoire, leur culture, et surtout leur vie quotidienne et leur avenir. Cette perspective nourrit notre manière de décrire, de documenter et d’expliquer les langues.
La grande majorité des contributeurs à ce colloque international a souhaité participer à cette publication en nous proposant un chapitre rendant compte de leurs travaux en liaison avec leur intervention.
Vingt contributions ont été retenues et sont ici publiées, avec un avant-propos de Luc Bouquiaux et Jacqueline M.C. Thomas, fondateurs du LACITO. Suivent deux introductions au volume, l’une sur l’anthropologie linguistique de Isabelle Leblic et Bertrand Masquelier, l’autre sur la linguistique de Lameen Souag. Les auteurs sont, par ordre alphabétique : Serge Bahuchet, Laurent Besacier, Juliette Blevins, Gladys Camacho Rios, Sophie Chave-Dartoen, Alain Epelboin, Laurent Fontaine, Susanne Fürniss, Élodie Gauthier, Françoise Grenand, Françoise Guérin, Samia Khichane, Ekkehard Koenig, Haley De Korne, Gilbert Lazard, Jean Léo Léonard, Bertrand Masquelier, Yves Moñino, Claire Moyse-Faurie, Åshild Næss, Marie-Françoise Rombi, Paulette Roulon-Doko, Yvonne Treis, Sylvie Voisin.

Table des matières

Avant-propos

Luc Bouquiaux (✝) et Jacqueline M.C. Thomas : Bilan de 40 ans de LACITO, p. 4

Introductions

Leblic Isabelle et Bertrand Masquelier : De l’ethnolinguistique à l’anthropologie linguistique au LACITO, p. 15

Souag Lameen : Linguistique de terrain, panchronie et typologie au LACITO, p.  35

Première partie : Ethnolinguistique et anthropologie linguistique

  1. Roulon-Doko Paulette : L’ethnolinguistique, une méthodologie développée par le LACITO dès sa création, p. 43
  2. Bahuchet Serge, Alain Epelboin, Susanne Fürniss, Marie-Françoise Rombi et Jacqueline M.C. Thomas : Décrire une société de chasseurs-collecteurs de la forêt centrafricaine à travers sa langue : l’expérience collective de l’Encyclopédie des Pygmées Aka, p. 63
  3. Grenand Françoise: C’est jamais, jamais fini, un dictionnaire…
    Dictionnaire culturel des mots et des savoirs, Wayãpi de Guyane, p. 83
  4. Khichane Samia : Enquêter sur l’injure féminine en Kabylie : avantages et difficultés d’une ethnographie du proche, p. 111
  5. Fontaine Laurent : Comment étudier les actes de parole dans les plaisanteries sexuelles des Yucuna et Tanimuca d’Amazonie colombienne ?, p. 133
  6. Chave-Dartoen Sophie : Formes de la performance rituelle, changements de contexte et mutations. La cérémonie du kava wallisienne en contexte de migration, p. 151
  7. De Korne Haley : Comment « bien parler » le zapotèque de l’Isthme ?
    Purisme, pluralisme et enjeux sociaux, p. 179

Deuxième partie : Linguistique et typologie

  1. Næss Åshild:
    Looking for words in the Reef Islands: bound roots in Äiwoo and their descriptive and documentary challenge, p. 199
  2. Gauthier Élodie, Laurent Besacier et Sylvie Voisin : lig-aikuma, une application mobile pour la collecte de parole
    sur le terrain, p. 221
  3. Blevins Juliette : Sound patterns and sound change: new threads in the panchronic tapestry, p.2 55
  4. Camacho Rios Gladys : Analysis of the acoustic effects of uvular and non-uvular sounds on high vowels: a comparison of two Bolivian Quechua dialects, p. 275
  5. Moñino Yves : Un rare cas d’héritage syntaxique kikoongo en créole de San Basilio de Palenque (Colombie) : les constructions à double objet nominaux et pronominaux, p. 285
  6. Léonard Jean Léo : Le mazatec : un terrain-monde, p. 307
  7. Treis Yvonne : Presentative demonstratives in Kambaata from a Cushitic Perspective, p. 343
  8. Guérin Françoise : La comparaison d’égalité en tchétchène, p. 371
  9. Koenig Ekkehard et Claire Moyse-Faurie : From field work to typology: reflexivity and reciprocity, p. 389
  10. Lazard Gilbert (✝) : La typologie, science du langage par excellence, p. 413

Présentation des auteurs, p. 433

Volume publié grâce aux aides financières accordées pour l’organisation du colloque par :